Base de données sur les 
réalisatrices canadiennes
accueil recherche parcourir à propos contact English

Recherche rapide par nom de famille

Anne Claire Poirier

Pays : Canada
Née : 1932

Films réalisés par Anne Claire Poirier

Citations de Anne Claire Poirier

« Cette série [En tant que femmes] n'a été possible que parce que l'époque s'y prêtait. En 1972, c'était dans l'air. Je pense qu'au début ça n'avait pas été pris au sérieux. S'ils en avaient prévu les conséquences, je pense qu'ils l'auraient laissé se faire moins facilement. Je ne crois pas pour autant que la série ait changé les mentalités profondes. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Comme je gagnais personnellement mes études [de droit], je faisais des émissions de télévision, soit comme interviewer, soit comme scripteur. Et c'est par ce biais que, éventuellement, je me suis dit 'Pourquoi ne ferais-je pas du cinéma?' À la fin de mon cours de droit, j'ai fait [...] une demande d'emploi à l'Office national du film. On m'a demandé en quoi je voulais travailler. J'ai répondu que je ne savais pas mais que je voulais faire du cinéma. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« En plus de civiliser la vie sur les plateaux de tournage, et d'humaniser certaines conditions de travail, la présence des femmes a certainement apporté au cinéma québécois une vision du monde différente. Parce que nos préoccupations, nos priorités, notre relation à la vie et à la mort, notre façon d'aborder la réalité ne sont pas celles des hommes. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« J'ai un peu l'impression d'être devenue 'la femme de service', celle que l'on présente et dont on parle pour prouver que le cinéma est accessible aux femmes; je ne veux plus servir d'otage ni servir à la bonne conscience puisque je demeure depuis dix-neuf ans, la seule femme réalisatrice de la production française de l'ONF! »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Je devins [...] cinéaste à une époque [les années 60] où 'être femme' n'était pas à la mode. Unique de mon espèce, j'étais l'exception non menaçante. À l'extérieur (critiques et revues de cinéma) comme à l'intérieur de l'ONF, on ne parlait ni de moi, ni de mes films et je partageais ce silence avec mes rares consoeurs de l'industrie privée. J'appartiens à une génération de femmes où la solitude fut notre lot quotidien, où l'entrée des 'chapelles de génies' nous était interdite. Nous n'existions pas. Puis vinrent les années 70 et surtout 1975 [...] et tout changea [..]. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Je me suis toujours sentie beaucoup moins libre à faire un film de fiction qu'un documentaire, parce que je trouvais que la fiction m'oblige à tout décider a priori. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Je n'ai jamais fait de films commerciaux. Et pourtant mes films ont marché. Mourir à tue-tête, de 1979, est toujours projeté et est malheureusement toujours d'actualité. On méprise trop le spectateur. Il faut de la nourriture pour tous. L'être humain n'est pas seulement riant et amusé. Mais pour des sujets durs ou sérieux, il est difficile de trouver du financement. C'était possible grâce à l'ONF. »
-- Anne Claire Porier (source)

« Je suis arrivée à l'ONF en 1960. D'abord pour écrire des textes. Puis on m'a demandé d'organiser des séries de films pour vendre dans des réseaux de télévision privée. [...] Je devais constituer des programmes d'une demi-heure chacun et composer des textes de liaison entre chaque film. Après ce travail-là, j'ai demandé à devenir assistante-monteuse. [...] Mon intention était de réaliser des films mais cela se situait dans le domaine du rêve. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Je viens de quitter le job de chef de studio. J'étais moins bien payée que les hommes qui font le même travail. Il n'ya pas longtemps, on m'a encore dit: 'Pour une femme, tu fais un très bon salaire'. »
-- Anne Claire Porier (source)

« Jusqu'en 1960, une femme cinéaste, ça n'existait pas chez nous. Et même sur les écrans, des femmes, on en voyait très peu. Notre cinéma parlait d'ours, de caribous, de chasse, de pêche, de la belle ouvrage, pis du gossage d'affaires! Et quand par hasard les cinéastes montraient des femmes, c'était... des serveuses dans leurs scènes de taverne à eux, ou des ménagères dans leurs cuisines à elles! »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Les femmes cinéastes d'aujourd'hui ont exactement les mêmes problèmes que j'avais. À mon époque, il n'y avait pas de garderies. Aujourd'hui, il y en a, mais uniquement pour les femmes ayant un horaire régulier. Moi, je dis aux femmes cinéastes de réclamer des gardiennes spécifiques pendant un tournage et d'ajouter ces frais au budget du film. On me dit que ça n'a pas de bon sens. Mais oui, cela en a! »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Seule femme réalisateur à l'ONF, je sentais que les gens ne croyaient pas que ce métier était aussi important pour moi que pour n'importe quel de mes confrères. Je pense que j'ai du faire mes preuves plus que d'autres. »
-- Anne Claire Poirier (source)

« Si on regarde maintenant la série En tant que femmes, ce n'était pas revendicatif mais ça parlait de choses dont on ne parlait pas d'habitude. On laissait les femmes parler. »
-- Anne Claire Poirier (source)

Citations sur Anne Claire Poirier

« Comme réalisatrice, elle demeure fidèle à une démarche personnelle : pour créer, il lui faut partir d'une émotion vécue dans sa vie intime. Attitude qui agace un lieu et une époque qui pratiquent un cinéma politique et socialisant à la fin des années 60. »
-- Janick Beaulieu (source)

« Anne Claire a une façon très ouverte et affectueuse de diriger une équipe. Elle sait très bien ce qu'elle veut, ce qui ne l'empêche pas d'être souple et d'accepter des suggestions. »
-- Michel Brault (source)

« Peu consciente au début de la discrimination faite aux femmes, [Anne Claire Poirier] suit le chemin professionnel 'normal pour une femme' sans même se demander si celui-ci est marqué par le fait qu'elle est une femme. Ce n'est qu'au moment de ses maternités qu'elle se rend compte que les choses sont toujours différentes et un peu plu difficiles pour une femme. Ainsi naîtront les germes d'un féminisme qui l'amèneront à se battre avec Jeanne Morazain et Monique Larocque pour obtenir la célèbre série En tant que femmes, qui ouvre les portes de la réalisation à plusieurs et constitue un moment crucial de l'histoire des femmes dans le cinéma au Québec. »
-- Jocelyne Denault (source)

« Dans le cinéma d'Anne-Claire Poirier, le personnage est un proche possible pour le spectateur, plutôt qu'un 'type' reconnaissable. Avortements, violences faites aux femmes, suicides ne sont pas traités comme des faits de société, mais comme l'expression symptomatique d'un dysfonctionnement relationnel entre hommes et femmes, entre parents et enfants ou entre voisins. Faire un film consiste à la fois à retrouver l'histoire des liens et à en produire un nouveau, entre les spectateurs et les protagonistes. »
-- Marion Froger (source)

« L'écriture singulière de [Anne Claire] Poirier s'inscrit à la fois dans une perspective féministe large et dans la meilleure lignée du cinéma d'intervention. »
-- Marcel Jean (source)

« L'importance historique d'Anne Claire Poirier comme instigatrice du programme 'En tant que femmes' ne soulève aucun doute. Personnalité forte, Poirier a assumé la production des six films de cette série en plus d'en réaliser deux. »
-- Marcel Jean (source)

« Riche d'interrogations de toutes sortes et soucieuse de donner à ses films une forme qui permette l'éclatement, c'est à travers l'émotion et la sensibilité de ses personnages que la réalisatrice [Anne Claire Poirier] tente d'apporter un éclairage nouveau aux problèmes qui jalonnent notre quotidien. Le cinéma d'Anne Claire Poirier continue d'étonner et de déranger parce qu'il se refuse à toute stagnation, à toute facilité. »
-- Francine Prevost (source)

« Anne Claire Poirier, qui fut pionnière de la nouvelle vague des réalisatrices onéfiennes, raconte qu'un jour elle voulut faire un stage en caméra, mais que l'on s'est moqué d'elle d'ambitionner à un métier masculin. On ne se serait pas douté que les métiers cinématographiques possédaient un sexe. Mais pour les hommes qui avaient cantonné les femmes à certaines tâches, c'était un fait, tellement vrai qu'ils préféraient toujours tenir les femmes en position subalterne, assistantes à la réalisation comme ailleurs, pour mieux les dominer. Cette attitude existe toujours. »
-- Pierre Véronneau (source)

« Oeuvre de cinéma, oeuvre d'art, les films d'Anne Claire Poirier sont profondément inscrits dans l'imaginaire et l'histoire des Québécoises et Québécois. Également oeuvre de foi, oeuvre d'engagement, oeuvre de présence, ils ont donné naissance aux femmes sur la scène publique. Maternité, avortement, viol, vieillissement, toxicomanie, deuil, aucun défi n'était trop grand, aucun tabou trop puissant, aucune douleur trop paralysante pour entraîner l'abandon. »
-- Estelle Zehler (source)

Citations sur Anne Claire Poirier [en anglais]

« Anne Claire Poirier was the dominant force behind the emergence of a women's cinema at the [National Film] Board. [...] Although the first woman to direct a feature film in Quebec [...], she languished in obscurity at the NFB. In six books published on French-Canadian film-making from 1966 to 1972, neither she nor her work is mentioned once. It took the preparations for International Women's Year in 1975 to win her recognition, and an opportunity to make more features. »
-- David Clandfield (source)

« [Anne Claire] Poirier's documentaries are visceral, beautiful, didactic, and committed to social change. »
-- Janine Marchessault (source)

« From an individuated voice culturally grounded in Quebec society, [Anne Claire Poirier's] films speak the feminine in a practice that takes up issues of maternity, women's work, creativity, visual representation, and inferior or emerging social positions. But, what makes her work stand out from other women's filmmaking at the [National Film] Board is the reflexivity and subjectivity of her formal aesthetic, in which memory codes are a central strategy. »
-- Joan Nicks (source)

Pour lire les CITATIONS sur un film spécifique de Anne Claire Poirier, veuillez voir :   30 minutes, Mister Plummer    La fin des étés    De mère en fille    Les filles du Roy    Le temps de l'avant    Mourir à tue-tête    La quarantaine    Il y a longtemps que je t'aime    Tu as crié LET ME GO   

Notes sur Anne Claire Poirier

(sources)

Bibliographie sur Anne Claire Poirier

Section 1 : Publications de Anne Claire Poirier

Section 2 : Publications sur Anne Claire Poirier

Chapitres de livres

Brèves parties de livres

Articles de journaux ou de revues grand public

Documentaires

Sites Web

Section 3 : Publications sur les films de Anne Claire Poirier

30 minutes, Mister Plummer (1963)

Articles de journaux ou de revues grand public

De mère en fille (1968)  (autre titre : "Mother-to-Be")

Brèves parties de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Les filles du Roy (1974)  (autre titre : "They Called Us 'Les Filles du Roy'")

Chapitres de livres

Brèves parties de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Le temps de l'avant (1975)  (autre titre : "Before the Time Comes")

Brèves parties de livres

Articles de journaux ou de revues grand public

Mourir à tue-tête (1979)  (autre titre : "A Scream from Silence")

Livres

Chapitres de livres

Brèves parties de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

La quarantaine (1982)  (autre titre : "Beyond Forty")

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Salut Victor! (1988)

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Il y a longtemps que je t'aime (1989)

Chapitres de livres

Brèves parties de livres

Articles de journaux ou de revues grand public

Tu as crié LET ME GO (1996)

Livres

Chapitres de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Fonds et collections d'archives

Ces centres d'archives conservent des fonds ou collections liés à Anne Claire Poirier ou à ses films :


accueil recherche parcourir à propos contact English