Base de données sur les 
réalisatrices canadiennes
accueil recherche parcourir à propos contact English

Recherche rapide par nom de famille

Tu as crié LET ME GO

Réalisé par Anne Claire Poirier
Canada, 1996 (documentaire, 96 minutes, noir et blanc, français)
Tu as crié LET ME GO
Photo © Office national du film du Canada
Vidéo (Office national du film du Canada)

Description du film :
« Le film d'Anne Claire Poirier se veut une réflexion sur le sens profond des faits et événements entourant la mort violente de sa fille Yanne, jeune toxicomane assassinée en octobre 1992. Ce film nous entraînera dans la rue avec ceux qui interviennent auprès des toxicomanes, prostituées et sidéens pour ultimement interroger nos attitudes collectives face à cette problématique. Un cri du coeur devant une dérive collective. »
-- Office national du film du Canada (source)

Générique (partiel) :
Scénario : Anne Claire Poirier, Marie-Claire Blais
Produit par : Paul Lapointe, Joanne Carrière
Narrateur : Anne Claire Poirier
Images : Jacques Leduc
Montage images : Monique Fortier, Yves Dion
Musique : Marie Bernard
Société de production : Office national du film du Canada / National Film Board of Canada
(sources)

Prix décernés à Tu as crié LET ME GO

Citation de la réalisatrice

« Pour sa capacité d'écoute, qui est prodigieuse, et l'acuité qu'elle a de l'émotion juste, je suis allée trouver Marie-Claire [Blais] à Key West avec les onze carnets que j'avais noircis durant ma recherche... et ma peur terrible des mots qui en resteraient au scénario. Nous avons passé trois semaines ensemble, à élaguer, à épurer. Elle m'a débloquée. »
-- Anne Claire Poirier (source)

Citations sur Tu as crié LET ME GO

« Dans sa tentative de filmer au 'je', mais 'sans tout dire', pour se rapprocher de sa fille, 'l'aimer entièrement', Anne Claire Poirier ne parvient pas à parcourir cette distance entre elle et elle-même pour atteindre sa propre vérité d'artiste, mais surtout de mère. Traversé de fulgurances, le commentaire en voix off (collaboration de Marie-Claire Blais), qui s'adresse directement à Yanne tout en dramatisant le récit, apparaît à la longue comme un lieu de repli se servant de l'âpreté lyrique de son style comme d'une armure. »
-- Gérard Grugeau (source)

« Avec courage, [Anne Claire] Poirier assume ici des événements pénibles de sa vie privée et fait oeuvre utile en prenant pour matière la douleur et la tragédie. »
-- Marcel Jean (source)

« Tu as crié: «Let Me Go» est une poignante déclaration d'amour d'une mère à sa fille, livrée sous forme de journal intime. Dans ces pages lues par Poirier elle-même, il y a toute la douleur d'une mère qui a perdu son enfant. Toute la culpabilité, aussi. Mais il y a également toute la colère de quelqu'un qui veut comprendre en (se) posant des questions importantes. »
-- Carlo Mandolini (source)

« Tu as crié: «Let Me Go», dans son lyrisme douloureux, dans sa beauté visuelle, à travers sa quête d'une vérité qui va au delà du jugement, de la condamnation, ouvre une porte sur une tragédie aux ramifications complexes qui n'arrive pas qu'aux autres. »
-- Odile Tremblay (source)

Citations sur Tu as crié LET ME GO [en anglais]

« What [Anne Claire] Poirier learns and teaches in Tu as crié « Let me go » is the meaning of the adieu: how to turn towards the Other, how to accept responsibility for life through the apprehension of death; how to live with the guilt of finitude and morality. »
-- Martine Delvaux (source)

« Tu as crié « Let me go » (1995) is the starkest, most restrained, and perhaps even least inventive of all Poirier's films. [...] It is also, arguably, Poirier's most powerful film. »
-- Janine Marchessault (source)

« Clearly by far [Anne Claire Poirier's] most personal work, [Tu as crié « Let me go »] nonetheless continues her preoccupation with maternity, which can be seen as central to her conception of femininity. [...] The film, made in black and white, combines a documentary analysis of the drug trade, calling for its legalization, with lyrical interludes in which Poirier herself reads a text written for the film by Marie-Claire Blais, and ice falling off glaciers figures death and loss. »
-- Bill Marshall (source)

« As she often does in her films, [in Tu as crié LET ME GO Anne Claire] Poirier goes from intimate, personal, subjective stories to tackle fundamental social problems. This is her way of touching the audience. In fact, reflexion makes its way through emotion, which means that emotion is given a political value. It is through the expression of Poirier's pain that the entry into politics is made. Faithful to the kind of aesthetics that she privileges, Poirier does not limit herself to strict direct cinema but rather leaves much room for her own subjectivity and imaginary world, here mainly through her poetic voice. »
-- Charlotte Selb (source)

Publications de la réalisatrice sur Tu as crié LET ME GO

Bibliographie sur Tu as crié LET ME GO

Chapitres de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Sites Web sur Tu as crié LET ME GO


accueil recherche parcourir à propos contact English