Base de données sur les 
réalisatrices canadiennes
accueil recherche parcourir à propos contact English

Recherche rapide par nom de famille

La turbulence des fluides

Réalisé par Manon Briand
Canada / France, 2002 (fiction, 110 minutes, couleurs, français)
Autre titre : « Chaos and Desire »

Description du film :
« Sismologue à Tokyo, Alice est envoyée dans une petite ville de la rive nord du Saint-Laurent, au Québec, pour y étudier un étrange phénomène : la marée s'est arrêtée. Les Japonais redoutent un séisme mondial important et pour eux, le fait que cette ville soit le lieu de naissance d'Alice est un signe du destin. Alice est bien décidée à ne pas se réconcilier avec sa ville natale, qui ne lui rappelle que de mauvais souvenirs d'enfance. Elle cherche, elle sonde, puis s'inquiète : le numéro de téléphone du séduisant pilote Marc Vandal est étrangement introuvable dans le bottin local. La seule façon de sonder l'insondable, c'est de s'y jeter corps et âme, au risque de se perdre... Si on ne peut ressusciter un mort, peut-on faire renaître une personne en mal de vie ? »
-- Téléfilm Canada (source)

Générique (partiel) :
Scénario : Manon Briand
Produit par : Roger Frappier, Luc Vandal, Pierre-Ange Le Pogam, Luc Besson
Interprètes principaux : Pascale Bussières, Julie Gayet, Jean-Nicolas Verreault, Geneviève Bujold
Images : David Franco
Montage images : Richard Comeau
Société de production : Studio Max Films, Europa Corp.
(sources)

Prix décernés à La turbulence des fluides

Notes sur La turbulence des fluides

(sources)

Citations de la réalisatrice

« Dans La turbulence des fluides, je parle essentiellement de mes préoccupations. Celles-ci se résument en trois concepts : la vie, le désir et la mort. Il fallait donc raconter une histoire tournant autour de ces variations. »
-- Manon Briand (source)

« J'ai rencontré plusieurs scientifiques de tous les horizons, autant des biologistes que des hydrographes et des sismologues, et le personnage d'Alice c'est un peu un amalgame de ça, et je lui ai donné quelques connaissances notamment en biologie. J'avais besoin de rendre cette fable relativement crédible et donc, scientifiquement c'est évidemment impossible que la marée s'arrête, mais à tout le moins les recherches que les scientifiques sur place vont faire pour tenter de résoudre l'énigme sont crédibles. »
-- Manon Briand (source)

« Pascales Bussières a été tout de suite le premier choix pour ce film. Je crois qu'il n'y a aucune actrice aussi parfaite pour jouer ce rôle d'une femme à la fois forte, intelligente, rationnelle, mais en proie à un grand chambardement intérieur, qui lutte contre ses émotions, contre ses sentiments. Pascale a cette puissance d'évocation, elle est capable d'enflammer ou de glacer quelqu'un d'un seul regard. »
-- Manon Briand (source)

« La turbulence des fluides devrait devenir une belle carte de visite pour Manon Briand, qui appose ici une signature plus marquée qu'elle ne l'avait sur son précédent film, 2 secondes. Ici, on sent une recherche esthétique poussée et on devine une volonté de faire les choses de la façon la plus signifiante possible. »
-- Christian Côté (source)

Citations sur La turbulence des fluides

« Je trouve que le fleuve n'est pas très représenté dans notre cinéma. On a pourtant un fleuve extraordinaire mais on semble lui tourner le dos. La mer est un personnage à part entière de ce film [La turbulence des fluides] et c'est tant mieux. »
-- Pascale Bussières (source)

« Autant dans la mise en scène que dans le dialogue, le deuxième long métrage de Manon Briand est une expérience aussi émouvante que sensorielle. Avec aisance et un sens accru à la fois de la mesure et de la retenue, la réalisatrice présente divers univers qui, par la force des choses, des hasards ou des coïncidences, se croisent, s'enchevêtrent, se confondent et finissent par former un espace géographique complexe et harmonieux. »
-- Élie Castiel (source)

Citations sur La turbulence des fluides [en anglais]

« Given his function as an attractive spectacle whose ownership by the hero relies on the discovery of his secret, Marc ultimately functions as an artsy displacement of the traditional object of desire in mainstream films. His otherness vis-à-vis the audience is one of class rather than sex. »
-- André Loiselle (source)

« This exquisite film, which takes us on what sometimes seems to be an adventure of biblical proportions, leads us into a net of intrigue that engages with the intersections between the spiritual and the scientific, between reason and faith. »
-- Erin Manning (source)

Publications de la réalisatrice sur La turbulence des fluides

Bibliographie sur La turbulence des fluides

Brèves parties de livres

Articles de revues scientifiques

Articles de journaux ou de revues grand public

Chapitres de thèses

Sites Web sur La turbulence des fluides


accueil recherche parcourir à propos contact English