Base de données sur les 
réalisatrices canadiennes
accueil recherche parcourir à propos contact English

Recherche rapide par nom de famille

Edge of Madness

Réalisé par Anne Wheeler
Canada, 2002 (fiction, 99 minutes, couleurs, anglais)
Autres titres : « A Wilderness Station », « Hulluuden raja », « Station sauvage »

Description du film :
« L'année 1853. Épuisée et presque morte de faim après avoir difficilement survécu à un hiver particulièrement rigoureux passé seule dans la nature sauvage, la jeune Annie, 18 ans, se réfugie dans la ville de Walley, en Ontario. Confrontée par James Mullen, officier de la paix dans la petite ville, elle avoue alors le meurtre de son jeune époux Simon Heron. Enfermée à la prison locale et placée sous enquête, elle révèle à Mullen, au fur et à mesure que ses souvenirs refont surface, les détails de l'histoire et le rôle qu'elle a joué dans ces événements tragiques. Adapté de 'A Wilderness Station', une nouvelle de la réputée auteure canadienne Alice Munro, Station sauvage est un film policier faisant appel à l'intelligence et centré sur des personnages très forts. Tout en respectant parfaitement le contexte historique, le film est d'une totale modernité dans sa facture. »
-- Téléfilm Canada (source)

Générique (partiel) :
Scénario : Charles K. Pitts, Anne Wheeler
Source originale : A Wilderness Station, une nouvelle de Alice Munro
Produit par : Marie-Claude Beauchamp, Bill Gray, Derek Mazur, Jacques Pettigrew, Charles K. Pitts
Interprètes principaux : Caroline Dhavernas, Brendan Fehr, Paul Johansson, Corey Sevier, Jonas Chernick, Frank Adamson, Nicole Bremault, Tantoo Cardinal, Hilary Carroll, Terri Cherniak, Francis Damberger, Ruth De Graves, Currie Graham, Wayne Nicklas, Jennifer Pelser, Anne Ross, Peter Wingfield
Images : David Frazee
Montage images : Bob Lower
Musique : Randolph Peters
Société de production : CinéGroupe, Credo Entertainment Group, Gregorian Films, Lions Gate Films
(sources)

Notes sur Edge of Madness

(sources)

Citation sur Edge of Madness [en anglais]

« There is no respite from exploitation and male violence for Annie except in the figure of Ruth (Tantoo Cardinal), a caring Aboriginal woman who serves as the prison den mother. [...] Despite their victimization by a harsh settler society, neither Ruth nor Annie is represented as a passive victim. Interestingly, the Ruth character does not appear in the original [Alice] Munro story, and she is reminiscent of earlier Wheeler representations of Aboriginal women, such as Augusta [in Augusta] and Rosanne and her mother, Beatrice, in Loyalties. »
-- Kathleen Cummins (source)

Bibliographie sur Edge of Madness

Articles de journaux ou de revues grand public

Sites Web sur Edge of Madness


accueil recherche parcourir à propos contact English