Base de données sur les 
réalisatrices canadiennes
accueil recherche parcourir à propos contact English

Recherche rapide par nom de famille

Citation :
« En 1972, Mireille Dansereau tournait La vie rêvée [...]. Hier, en guise de coup de chapeau, le groupe Réalisatrices équitables célébrait le 40e anniversaire d'un cinéma imaginé par les femmes au Québec. Du 8 au 14 mars, la Cinémathèque québécoise consacrera une rétrospective à Mireille Dansereau, comprenant La vie rêvée, L'arrache-coeur (1979), Le sourd dans la ville (1987) et bien d'autres, documentaires compris. [...] Mireille Dansereau peine à trouver le financement de son prochain film. Celui-ci aborde la maternité, mais fut deux fois rejeté par les institutions. Elle ne perd pas espoir. Son projet précédent a dû avorter, faute de soutien. Elle pense en images plutôt qu'en mots. 'On réclame aujourd'hui des scénarios trop formatés, sans respecter le côté organique du cinéma', estime-t-elle. Sa génération, prise en sandwich entre les pionniers de l'ONF toujours en selle et la relève, a moins tourné qu'elle n'aurait dû. »
-- Odile Tremblay


Source :
TREMBLAY, Odile. « Réalisatrices équitables souligne les 40 ans du cinéma féminin au Québec », Le Devoir, 6 mars 2012.